Les 4 grands mouvements de l’art pictural du XXème siècle

les 4 grands mouvements picturaux du XXème siècle que sont l’art abstrait, le fauvisme, le nabisme et cubisme ont en grande partie contribués à définir le contexte artistique de ce siècle, cet article n’a pas vocation à expliquer ces périodes dans leur ensemble mais seulement à proposer une présentation globale des grandes tendances de ces derniers.

L’art abstrait:

Le maître fondateur de l’abstrait est Vassily Kandinsky, il a réalisé sa première aquarelle abstraite en 1910 « sans titre » (celle ci est en réalité antidatée). Kandinsky n’a pas défini lui même son style de peinture, néanmoins le philosophe Michel Henry nous propose une explication, l’abstraction serait selon ce dernier « le contenu que la peinture doit exprimer, soit cette vie invisible que nous sommes ».

En revanche, au début du XXème siècle, le terme incluait également le « cubisme et le futurisme » qui eux avaient volonté de représenter le monde réel en évitant l’imitation et la copie tout en représentant ce que l’on savait d’un objet plutôt que ce l’on en voyait.

Actuellement, le terme est usité pour désigner une pratique de l’art qui ne représente pas d’objets ou de sujets du monde naturel, réel ou imaginaire mais seulement des formes et couleurs soumises à l’imagination de celui ou celle qui les contemplent.

ci dessous « Kandinsky composition VIII 1923« 

abstraitkandinskycompoviii1923.jpg 

 Le Nabisme:

Le nabisme est défini par un groupe de jeunes peintres indépendants qui se constitua en 1888 et qui tenta d’adapter les tendances symbolistes à l’art de la peinture. Ce groupe ne représente pas à proprement parlé un mouvement ou une tendance picturale, mais en rassemblant des tempéraments assez divers, il permit de donner certains rapports à leurs attentes respectives. C’est le poète Cazalis qui trouva le nom de « Nabis » signifiant en hébreu « prophètes ». On compta parmi ce groupe Sérusier, Ranson, Maurice Denis, Bonnard, Vuillard, Roussel ou encore Maillol. Ce groupe représente un caractère commun dans la volonté de synthèse, par quoi il s’oppose à l’impressionnisme et qui conduit ses membres à simplifier la ligne et la couleur pour mieux affirmer l’objet ou la représentation choisie.

ci dessous « Le Talisman de Paul Sérusier 1888« 

paulsrusierletalisman1888.jpg

  Le Fauvisme:

Le Fauvisme est un courant de peinture qui débute historiquement à l’automne 1905 lors d’un salon qui fit scandale, le mouvement s’acheva au début des années 1910 (il était en réalité déjà à son crépuscule en 1908). Malgré sa brièveté il n’en marqua pas moins tout l’art du siècle notamment par la libération des couleurs. Le principal précurseur de ce groupe « fauve » est Henri Matisse mais d’autres grands comme André Derain, Maurice de Vlaminck ou encore Georges Braque en ont fait partie. Ce style pictural se caractérise par l’audace dans l’emploi des couleurs (importante recherche chromatique). Ces dernières avaient pour particularité d’être violentes, pures et vives et se basaient sur l’art instinctif. Pour la première fois la couleur recherchée n’était pas celle de l’objet en lui même mais plutôt celle qui le caractérisait selon son utilité sociale. Ce mouvement résultait de la réaction provocatrice contre la douceur de l’impressionnisme.

ci dessous toile d’André Derain

fauvismederain.jpg

 Le Cubisme:

 Le cubisme est un mouvement qui s’est développé de 1907 à 1914 sous l’initiative de Braque et Picasso. Il fut bref et dès la fin de la première guerre, il s’essoufle avant de s’éteindre en 1920. Malgré tout son histoire est riche et se compose de plusieurs phases:

Le précubisme, ou phase cézanienne (1907-1910)

Le cubisme analytique (1910-1912)

Le cubisme synthétique (1912-1914)

Le cubisme orphique (1914-1920)

Ce qu’il faut retenir de cette tendance est le rôle qu’elle à jouée dans le lancement de l’abstraction, malgré son net expressionnisme elle ouvrira largement la voie aux futurs peintres abstraits.

ci dessous « Le joueur de guitare de Picasso« 

picassolejoueurdeguitarecubisme.jpg

Laisser un commentaire