chantier de restauration de la tour Saint Jacques à Paris

Elle fut longtemps une tâche noire de polution livrée aux dégradations du temps dans le paysage parisien, son état de délabrement la rendait dangereuse et interdite à la visite. Mais en 2001 les services du patrimoine ont décidés d’entamer sa restauration, elle fut soumise à de multiples analyses et diagnostics. C’est alors qu’après s’être concerté avec la conservation régionale des monuments historiques, la ville de Paris (propriétaire du bâtiment) entreprit la remise en état complète de l’ancien clocher en avril 2006. Au printemps 2008 le chantier fut  achevé pour (et ce avec 6 mois d’avance!) rendre aux parisiens un joyaux de leur patrimoine.

Un tour de force des artisans:

pendant 2 ans et demi se sont succédés tailleurs de pierre, maçons, sculpteurs, restaurateurs et verriers pour rendre à l’édifice sa superbe.

Le chantier se sera déroulé en 3 étapes (parties hautes / parties intermédiaires / parties basses)

Un atelier de taille de pierre a été installé sur place selon le souhait de la mairie de Paris qui voulait permettre à ses habitants de voir l’avancement des travaux, cela à également permis aux oeuvriers de visualiser « in situ » les pièces à travailler et ainsi de mieux se rendre compte des mises en oeuvre d’origine.

Les parties hautes (jamais restaurées jusqu’à lors) étaient les plus touchées et cela à donné lieu à l’extraction de 5 tonnes de pierre calcaire lutécienne dans la région de Chantilly pour permettre le remplacement des blocs malades. La taille de ces dernières à demandée environ 40 heures de travail par pièces et certaines près de 250 heures!

Les statues de St Roch et St Léonard ont été quant à elles déposées et refaites malgré certaines réticences, l’éthique de conservation n’admettant pas que soit conservée une pièce malade à n’importe quel prix mais également de le but valoriser la préservation des savoir-faire.

Les vitraux, réalisés sous Napoléon III ont été déposés et restaurés dans un atelier aux environs de Valence. Les terrasses du bas, du sommet ainsi que les gargouilles ont été habillées au plomb certainement dans un souci d’étanchéité. Il ne reste plus actuellement qu’à réaménager le square pour finaliser le projet dans son ensemble.

Les travaux auront coûtés environ 8 millions d’euros et auront été co-financés par la mairie de Paris et le ministère de la culture.

toursaintjacques3.jpg

 

tourstjacques2.jpg

Laisser un commentaire